Cours du Petrole Brut (Brent)

COURS PETROLE

Quelle perspectives pour 2017 ?

Les accords de réduction de la production au sein de l’OPEP (objectif de réduction de 1,2 Mb/j et hors OPEP (-0,6 Mb/j)  sont entrés en vigueur au 1er janvier 2017. Du respect de ces accords ambitieux dépendra la vitesse de rééquilibrage des marchés pétroliers en 2017. Pour rappel, ces accords ne s’appliquent que pour 6 mois, période à l’issue de laquelle une prolongation pourra être ou non décidée. Si ces accords sont respectés, IFP Énergies nouvelles estime que les marchés pétroliers pourraient connaître un déficit d’offre compris entre 0,7 Mb/j et 1 Mb/j en 2017. Ce déficit pourra tout à fait être compensé par les très importants stocks de pétrole (de l’ordre de 400 millions de barils), constitués durant les dernières années de surproduction.

Outre l’incertitude liée au respect des plafonds de production décidés fin 2016 se pose la question des producteurs non engagés par l’accord, à commencer par la Libye et le Nigéria qui possèdent un fort potentiel d’augmentation de leur offre (atteignant respectivement 0,5 Mb/j et 0,3 Mb/j en 2017 selon IFP Energies nouvelles).

La reprise de la production de l’industrie américaine du schiste sera particulièrement observée, la vitesse et l’ampleur de cette reprise étant elle aussi sujette à un certain nombre d’incertitudes (disponibilité du personnel et des appareils de forage, capacités de transport, etc.). L’EIA américaine a estimé à seulement 0,3 Mb/j la hausse de la production pétrolière des États-Unis en 2017, un niveau jugé très prudent par IFP Energies nouvelles qui envisage davantage une croissance autour de 1 Mb/j dans les conditions de prix actuelles.

source : Site d’IFP Énergies nouvelles

PRIX BARIL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *